Autorizzazione Tribunale di Roma n. 378 del 30/09/2005
 
Rivista bimestrale - Anno VI - n.26 - Novembre-dicembre 2010
NOTIZIE ed EVENTI  


“Giuseppe De Nittis. La modernité élégante » (Petit Palais, Paris- jusq’à 16 janvier 2011)


Né à Barletta dans la province de Bari en 1846 et mort en 1884 à Saint-Germain-en-Laye, Giuseppe De Nittis a partagé sa vie entre Paris, Naples et Londres.
Il est la figure la plus marquante parmi les artistes italiens vivant à Paris dans la seconde moitié du XIXème siècle.
Contemporain de Boldini et des macchiaioli, il fut l'ami de Caillebotte, de Manet et de Degas. Cette exposition, conçue en collaboration avec le Musée de Barletta, ville natale de De Nittis, située près de Bari dans les Pouilles, comprend plus de 110 tableaux et pastels empruntés à des collections publiques et privées d'Italie, de France et des Etats-Unis, dont certains n'ont jamais été présentés au public.
Elle propose un parcours thématique et historique de ce peintre qui expose à Paris, au Salon de 1869 à 1884 et participe à la première exposition impressionniste organisée dans l'atelier du photographe Nadar en 1874.
De Nittis c'est un paysagiste sensible, aussi habile à traduire les contrastes lumineux de son pays natal que les ciels brumeux d'Ile de France, ou les brouillards londoniens. Depuis 1886, aucune exposition à Paris n'a été consacrée à ce grand artiste qui fut l'ami de Manet et de Degas. Peintre de la vie moderne, De Nittis s'intéresse à la vie des boulevards, des Tuileries et aux courses hippiques d'Auteuil ou de Longchamp, attentif à noter les toilettes et les modes de l'élégance parisienne.
En résonance avec des  collectionneurs raffinés, tels Goncourt ou Burty, il meuble son intérieur d'objets japonais et multiplie dans ses tableaux les hardiesses de composition ou de mise en page. Avec Manet et Degas, il est un des premiers artistes à expérimenter la technique du pastel dans des œuvres de grand format. De Nittis meurt à 38 ans « en pleine jeunesse et en pleine gloire», comme l'écrit Alexandre Dumas en guise d'épitaphe.

Commissariat:
Emanuela Angiuli, directrice de la Pinacoteca « Giuseppe De Nittis » de Barletta ;
Gilles Chazal, conservateur général, directeur du Petit Palais;
Dominique Morel, conservateur en chef au Petit Palais.



en arrière